académie de Versailles région Île-de-France lycée Louis Bascan

Hommage à Michel Hild

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Michel Hild, survenu vendredi 20 mai 2011. Il était ouvrier professionnel revêtements et finitions, membre de l’équipe de maintenance du lycée Bascan depuis 1988. Il avait 58 ans.



Les élèves le surnommaient « Mario », du nom de ce personnage de jeu vidéo dont les deux principales qualités sont le courage et l’habileté.

Certains parmi nous l’appelaient « Passe-Partout », car aucune serrure ne lui résistait. On devinait son arrivée, toujours très attendue, par le tintement de son trousseau de clés.

Silhouette familière en nos murs et jardins depuis 23 ans, il avait pris à cœur sa mission et mettait un point d’honneur à ce que la grande machine qu’est notre lycée tourne impeccablement.

Quand un grain de sel bloquait la machine, c’est lui qu’on appelait.

Il ne rechignait pas aux tâches les plus ingrates pour venir à bout des problèmes.

Il ne comptait pas ses heures.

Tous ceux qui ont eu, un jour, un service à lui demander, ont pu le constater : quelle que soit l’heure, le lieu, et le problème à résoudre, du plus simple au plus compliqué : Michel Hild ne disait jamais non.

Il accourait dans la minute, comme devant un nouveau défi à relever.

Clés coincées, serrures forcées, barillets récalcitrants, conduits bouchés : il trouvait toujours une solution.

Un soir d’hiver il est resté bien après que le soleil ne se soit couché, bien après le départ de nous tous, pour réparer le verrou de la porte du CDI : il ne voulait pas partir en laissant une porte ouverte. Comme s’il s’agissait de sa propre maison.

Une autre fois il a démonté une armoire blindée dont la clé était restée à l’intérieur : trois heures de travail pour une bête distraction.

Combien d’entre nous se seraient énervés ? Michel Hild, jamais. Pas de reproches, juste le désir d’aider, de se rendre utile au sein du lycée, quelle que soit l’heure, le lieu et l’incongruité du problème.

Et il en était de même à l’extérieur : ses collègues pouvaient compter sur son aide spontanée.

Un homme qui avait de l’or dans les mains, et une ingéniosité sans faille.

Un homme ô combien précieux, qui nous a quittés bien trop vite, après avoir donné toute sa vie au lycée.

Source : extrait du numéro spécial de Bask’en bref n° 57, mai 2011.

|→ Découvrez l'application Android Lycbascan : « lycée mobile Louis-Bascan »
turboself esidoc monlyceenet promote pix Applications en ligne : [Turboself] - [Esidoc] - [ENT Monlycée.net] - [Pronote] - [Pix]
allemand anglais espagnol italien Portail des langues vivantes : [Allemand] - [Anglais] - [Espagnol] - [Italien]

Maroc

🌈 MAROC 2020, LE DEFI 👟🎒 Nous avons besoin de vous ! https://urlz.fr/9Sjq

Publiée par Lycée Louis Bascan – page officielle sur Lundi 27 mai 2019