académie de Versailles région Île-de-France lycée Louis Bascan

Textes des élèves de Seconde 10

Slams rédigés lors du projet « littérature et exclusion » mené en décembre 2008 avec MMes Dombrowski (documentaliste), et Masquelier (professeur de lettres). Le slameur Tidiane avait été invité à écouter et commenter les productions des élèves.

Jonathan Beaulieu

 Texte (extrait) , à partir du roman de Hermann Hesse Le loup des Steppes

« J’ai envie de taper dans les murs

De montrer à quel point c’est dur

La vie dans ce monde

Faut se relever à chaque fois qu’on tombe

10 secondes à terre et t’es KO

10 secondes et tes projets tombent à l’eau

L’argent, l’amitié, l’amour parfois

Peuvent pousser un homme à faire le faux pas

Ce pas changera son destin  »


Léa Le Garrec

 Texte, inspiré par le récit de Jean-Louis Fournier Où on va Papa ?

Où on va papa ?

« Le jour où j’ai eu mon premier enfant

Le monde s’est arrêté de tourner

Ma vie s’est effondrée entièrement

Quand j’ai sû qu’il était handicapé.

Ces choses n’arrivent qu’une fois

Qui sont souvent choisies par le destin

La vie ne m’a pas épargné

Mon second fils est aussi atteint.

Certains disent qu’ils les auraient étouffés,

D’autres que ce sont des cadeaux du ciel,

Mais aucun ne sait la difficulté

De s’en occuper même à temps partiel.

La première chose que je me suis dite

Je veux les élever normalement

Mais je ne croyais pas si difficle

De m’adapter à eux rapidement

Par exemple pour les cadeaux de noel

J’aurais aimé leur acheter des livres

Mais j’ai mis cette idée à la poubelle

Parce qu’ils ne sauront jamais lire.

Quand mes copains viennent à la maison,

Ils mes disent que mes fils ont grandi

Mais il faut que je me fasse une raison

Ils disent çà pour me faire plaisir.

(…)

Mais grâce à eux j’ai eu des avantages

Pas de dilemne entre première S ou L

Et surtout des vignettes gratuites

J’ai pû rouler en grosse américaine.

Je n’ai pas toujours été un bon père

Il me fallait une patience d’ange

Très souvent je ne les supportais guère

Malheureusement je ne suis pas un ange.

Ils m’ont quand mêm’ fait énormément rire

Et parfois oublier leur différence

Lorqu’ils faisaient tout’sortes de bêtises

Mais pas toujours involontairement.

(…)

J’ia écrit ces mots pour leur rendre hommage

Et surtout ne pas les oublier

Qu’il ne nous reste pas que leur visage

Sur une carte d’invalidité. »


William Picoux

 Texte de William Picoux, Inspiré par La Chambre des officiers (roman sur les « gueules cassées » de la guerre de 14-18)

la chambre des officiers

Je slame pour ces hommes balafrés, pour ces âmes défigurées, qui j’espère pourront un jour se reposer sur une beauté retrouvée.

Ils sont partis pour la guerre, on ne leur a pas laissé le choix, ils n’ont pas pu se protéger malgré leur grande foi.

Ces gueules cassées j’en ai rencontré, l’un d’eux m’a raconté son calvaire près des tranchées,

Bim, Bam, Boum ! Eclats d’obus, mon visage se décompose, je suis perdu.

Slam ! Une lame m’a transpercé, puis mon âme toute entière s’est mise à pleurer

Je me souviens aussi de ce petit lit d’hôpital, et cette pièce où l’on ne se voit que dans le regard des autres ; c’est pas ma faute je suis devenu une gueule cassée et quoiqu’on en dise ma vie s’est arrêtée »


Traoré Manké

 Texte d’après L’Herbe Bleue (journal d’une jeune droguée)

L'herbe bleue

« Je me croyais la personne la plus heureuse de la terre

Etait-ce hier seulement ou à des années lumières de cette terre ?

Jamais j’aurais pensé que l’herbe avait une telle odeur

Après cette soirée tout a basculé

Je pensais pouvoir arrêter

Mais tout a pris de l’ampleur

Les couleurs se mélangeaint

Je planais, j’avais chaud

Cà aurait pû m’emmener tout là-haut

Après quelques temps je reviens à la raison

Là commence ma guérison

Au centre psychiatrique

C’était la panique, un carnage,

Masi j’ai sû garder mon courage

Grâce à mon entourage »


Marion Leroy

 Texte sur Béni ou le Paradis privé , roman d’Azouz Begag

Béni ou le Paradis privé

« Un jeune garçon français

Dont la vie en société est très compliquée,

A 16 ans je m’intéresse à une fille

France mais elle ne ressent rien pour moi

Je suis ce jeune garçon qui vient d’Algérie

Mais l’enfant de l’ombre n’a toujours pas d’amis

Mes parents ont toujours regretté d’être venus ici

D’avoir été obligés de quitter leur pays

Mon père et mon frère prennent du plaisir à me frapper

Tant ils ont du mal à communiquer

Avec ce petit bonhomme si génial

Condamné à rester marginal…

Je m’appelle Ben Abdallah

Mais ce nom ne me plaît pas

(…)

Je veux rentrer au paradis

Mais je n’y suis pas admis

Peut-être parce que je suis Beur

Obligé de rentrer à ma demeure

Mon coeur saigne de honte

Ils viennent de m’expulser de mon conte

J’insulte leur mère

J’en peux plus de me taire

Je rentre chez moi dépité

Avec juste mes yeux pour pleurer »


Caroline Comte

 texte inspiré par le livre de Howard Buten : « Quand j’avais 5 ans, je m’ai tué« 

Quand j'avais 5 ans je m'ai tué

« Dans ce lieu si sûr

Enfermé entre quatre murs

Je ne cherche qu’à fuir péniblement

Tous ces médecins et ces enfants.

Des lettres, elle m’avait promis d’écrire,

Mais je n’ai jamais pû les lire,

Je en comprends toujours pas,

Pourquoi je lui ai fait çà.

Jour après jour, en en pensant qu’à tout çà,

En ne parlant que de Jessica,

Je me souviens de ce premier jour,

J’avais déjà le coeur lourd.

Un grand coeur pour noter jeune âge,

On ne pourrait tourner la page.

Ce sont tes yeux qui me l’ont dit,

Notre histoire ne peut se finir ainsi.

Ce n’est pas une histoire de folie,

Mais un roman d’amour infini,

Que je parviens à écrire sur les murs :

Rien qu’une maladie d’amour pur  »

|→ Découvrez l'application Android Lycbascan : « lycée mobile Louis-Bascan »
turboself esidoc monlyceenet promote pix Applications en ligne : [Turboself] - [Esidoc] - [ENT Monlycée.net] - [Pronote] - [Pix]
allemand anglais espagnol italien Portail des langues vivantes : [Allemand] - [Anglais] - [Espagnol] - [Italien]

Maroc

🌈 MAROC 2020, LE DEFI 👟🎒 Nous avons besoin de vous ! https://urlz.fr/9Sjq

Publiée par Lycée Louis Bascan – page officielle sur Lundi 27 mai 2019