académie de Versailles région Île-de-France lycée Louis Bascan

BnF 2019 : « un texte, une mathématicienne »

Ce mercredi 13 mars 2019, en pleine semaine des mathématiques, vingt-quatre élèves du lycée Louis-Bascan, en classes de Première S et de Terminale S, accompagnés de trois de leurs professeurs de mathématiques quittent Rambouillet direction la Bibliothèque nationale de France (BnF) site François-Mitterrand, où les attend Ingrid Daubechies pour une conférence intitulée : « Mathématiques, déraisonnablement efficaces, profondément humaines » dans le cadre du cycle « Un texte, un mathématicien ».

La Bibliothèque nationale de France – BnF – site François-Mitterrand.

Les services de la BnF nous réservent toujours un très bon accueil et organisent chaque année une visite guidée du bâtiment : les deux niveaux de consultation des documents, autour du jardin central, tel un cloître d’abbaye, le système de transport automatique des documents, et les globes du « Roi-Soleil ».


A 18h30, le grand auditorium est rempli, en majorité par des lycéens.

Accueil dans l’amphithéâtre de la BnF.

Nous sommes accueillis par Martin Andler, enseignant-chercheur de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) et vice-président de l’association Animath qui coordonne cet événement.

Il connait bien le lycée Louis-Bascan et apprécie notre fidélité à ce cycle de conférences de mathématiques grand public.

Ingrid Daubechies a décidé de construire sa conférence autour du texte de 1960 de Eugène Wigner «  The unreasonable effectiveness of mathematics in the natural sciences ».

Le sujet est lancé.

Et nous voilà partis en compagnie de Kepler, Newton, Galilée, Einstein, Bohr, Hilbert, Edward Witten (qui a reçu la médaille Fields en 1990 alors qu’il est à la base un physicien).

Au travers de son domaine de prédilection qu’est la théorie des ondelettes et ses applications dans le traitement du signal, la conférencière réussit avec passion à nous faire ressentir l’efficacité grandissante des mathématiques dont les phénomènes physiques stimulent la recherche, et surtout l’esthétique des mathématiques, leur beauté et leur élégance.

Ingrid Daubechies, mathématicienne.

La conférence se termine par des applaudissements et une question posée à toutes et à tous :

« Les mathématiques se découvrent-elles ou s’inventent-elles ? »

Ingrid Daubechies

|→Article rédigé par Mme Claudine François, professeure de Mathématiques au lycée Louis-Bascan.


A suivre sur Facebook :

|→ Découvrez l'application Android Lycbascan : « lycée mobile Louis-Bascan »
turboself esidoc monlyceenet promote pix Applications en ligne : [Turboself] - [Esidoc] - [ENT Monlycée.net] - [Pronote] - [Pix]
allemand anglais espagnol italien Portail des langues vivantes : [Allemand] - [Anglais] - [Espagnol] - [Italien]

Maroc

🌈 MAROC 2020, LE DEFI 👟🎒 Nous avons besoin de vous ! https://urlz.fr/9Sjq

Publiée par Lycée Louis Bascan – page officielle sur Lundi 27 mai 2019