académie de Versailles région Île-de-France lycée Louis Bascan

« Savant Mélange » : une soirée mathématique à la Sorbonne avec des élèves de TS

Savant mélange de TS, savant mélange de professeurs de la science Mathématique
Voir en ligne → Savant Mélange
Les participants à la sortie.

 

Mardi 16 octobre 17h30 départ du lycée Louis-Bascan en direction du cinquième arrondissement de Paris dans les gradins du Grand Amphithêatre de la Sorbonne.

A l’occasion du 60e anniversaire de l’Institut des Hautes Études Scientifiques (IHÉS), nous allons assister à une soirée dédiée aux sciences et plus particulièrement aux mathématiques.

L’invitation a été lancée par Mme Roudneff, IA-IPR de Mathématiques de l’académie de Versailles, qui nous accueille devant l’une des entrées de l’université parisienne.

L’entrée dans l’antre du savoir est majestueuse et impressionnante. Les photos sont là pour vous faire partager cet accès à l’amphithéâtre.

C’est fait ! installés sur les bancs VIP avec mention réservation Lycée. Un certain sentiment d’être ce soir-là privilégiés … les portables flashent tous les recoins de ce lieu emblématique.

Savant mélange de conférenciers

Le journaliste Mathieu Vidard ouvre le bal et introduit le thème de la soirée via une vidéo de l’IHÉS.

Cédric Villani

Mais il faut bien avouer que certains d’entre nous (élèves comme professeurs) sont venus pour apercevoir et savourer les paroles du premier intervenant : « Le Cédric » – Un peu de patience, vous allez bientôt découvrir cet invité de marque – et non ! ce n’est pas un crooner italien.

  • Cédric Villani

Médaille Fields 2010 (ou encore « Prix Nobel » en Mathématiques).

Ce soir, comme souvent, costume trois pièces, lavalière et broche araignée sont sa « fashion signature ».

Cédric Villani capte l’attention de tous en relatant une anecdote à propos d’un physicien hongrois à l’origine de la théorie des réactions en chaîne puis, plus tard, de la genèse de la bombe atomique.

Une phrase de Cédric Villani à mentionner :

«  Les vraies bonnes idées sont rares et précieuses »

Suite à une question postée sur Twitter #savantmelange, Cédric Villani liste les éléments essentiels au succès d’une démarche mathématique :

« Documentation / motivation / environnement / échanges / chance »

  • Claire Voisin

Mathématicienne, Claire Voisin nous a fait vivre un véritable cours de C.P.G.E. ou d’études supérieures scientifiques.

Le thème était « groupes et géométrie » : réalisation de solides en origami, polyèdres, notion de bijections reliant les points sommets, définition d’un groupe.

Les professeurs se sont replongés dans leur programme de concours et les élèves sont restés attentifs malgré une difficulté évidente pour eux.

A cet égard, nous félicitons tout particulièrement nos élèves de Bascan pour leur attention et leur intérêt vis-à-vis du lieu et des conférenciers.

Mme François, professeure de mathématiques au lycée Bascan, rajoute :

« Ils ont vécu quelque chose d’important, ils en sont persuadés et ils devraient s’en souvenir longtemps. »

  • Thibault Damour – Mathématicien IHÉS

Un diaporama bien construit nous a permis de nous familiariser avec les trous noirs, les ondes gravitationnelles, le bloc espace-temps, la quatrième dimension et l’astrophysique.

La notion d’espace-temps et sa flexibilité était illustrée par un gateau type « jelly », plutôt convaincante comme démonstration.

La notion d’espace-temps et sa flexibilité était illustrée par un gateau type « jelly ».

 

Attention scoop ! – Sous contraintes gravitationnelles la somme des mesures des angles d’un triangle n’est pas égale à 180 degrés mais est légèrement supérieure.

Mais bon sang c’est bien sûr ! – Une boule peut venir s’installer à l’intérieur d’un triangle d’où le léger « écart ».

Le mot de la fin de Thibault Damour fut :

« Planter des arbres plutôt que seulement semer du blé »

N.B. : Thibaud Damour est à l’origine d’une BD sur la physique quantique

  • Malek Boukerchi – Philosophe conteur

Une intervention haute en réflexions en passant par des étoiles perdues, des silences et nos propres étoiles intérieures.

Malek Boukerchi s’est lancé dans un tirade vertigineuse. Un orateur de qualité et une prestation hors du commun.

  • Laure Saint-Raymond et Hugo Duminil-Copin – Mathématiciens ENS et IHÉS.

Ils ont partagé avec le public, sous les questions de Matthieu Vidard les objets de leurs recherches .

Ils ont chacun leur vision des Mathématiques mais s’accordent sur la beauté de la Mathématique (à ce moment précis, les professeurs de Bascan déploient un sourire).

L’égalité femme/homme est soulignée sur la scène par la présence de ces deux « cerveaux » scientifiques.

Une vidéo de l’IHÉS est diffusée : les mathématiciens travaillent sur tableaux noirs et s’arment de craies. Ils s’expriment parfois en anglais pour échanger : « great, exponentially wonderful, fantastic ! »

Rien de numérique mais des entrelacs de formules mathématiques dignes d’un tableau contemporain à valeur inestimable.

  • Olivier Peyon – Réalisateur, cinéaste

«  Comment j’ai détesté les maths  »

Si vous n’avez pas encore vu ce film documentaire, n’hésitez pas.

L’acteur principal est Cédric Villani ainsi que d’autres chercheurs internationaux. Ils parlent anglais entre eux : « Maths is fun but Maths in English is fun… too ».

Olivier Peyon dévoile les motivations de la production d’un tel film. L’attrait pour les maths l’interroge.

Nous voyons un extrait du film où « miel qui coule sur tapis roulant = spaghetti cuit qui tombe = cablage par bateau en fonds océaniques ».

Olivier Peyon conclut en demandant à l’assemblée de s’interroger sur l’intelligence artificielle. Peut-être un prochain film ?

  • Bruce Benamran – Youtuber, vidéaste

Bruce Benamran est un vulgarisateur scientifique qui publie des vidéos sur YouTube. Un dernier invité qui décrit son parcours professionnel. Une note d’humour pour clôturer cette soirée scientifiquement riche .

QED ! (*)

(*) abréviation du latin « quod erat demonstrandum », synonyme de CQFD.

Les parrains de cet événement concluent :

  • Emmanuel Ullmo, mathématicien et directeur de l’IHÉS.
  • Jean-Laurent Bonnafé, administrateur directeur général de BNP Paribas.

Un chiffre donne une idée du positionnement de l’IHÉS : parmi les dix professeurs qui ont été permanents à l’IHÉS, sept ont reçu la médaille Fields, la plus haute distinction mondiale en mathématiques. Il s’agit de René Thom (1958) – Alexander Grothendieck (1966) – Pierre Deligne (1978) – Alain Connes (1982) – Jean Bourgain (1994) – Maxim Kontsevitch (1998) – Laurent Lafforgue (2002)

Vive les sciences et longue vie aux Mathématiques !


Nous remercions notre Proviseur M. Pinchera pour son aide précieuse dans l’organisation de cette sortie.


A suivre sur Facebook :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Lycbascan : notre application Android |→ En savoir plus
Lancement de notre nouveau site internet - Après plusieurs semaines de développement, nous sommes heureux de pouvoir vous présenter notre nouveau site internet. En savoir plus