académie de Versailles région Île-de-France lycée Louis Bascan

Journée de l’éloquence à la Bergerie nationale de Rambouillet

Arrivée à la Bergerie nationale de Rambouillet : direction le grand amphithéâtre.

Cette  journée très originale s’est déroulée à la Bergerie nationale mardi 12 mars, de 9h30 à 16h00.

Elle a clos le projet « Semaine de l’éloquence » mené au lycée, du 18 au 22 février, avec la Compagnie des Armoires Pleines.

L’enjeu était de taille.

En effet, il s’agissait, pour les élèves des quatre classes ayant participé à la semaine de l’éloquence, de présenter leurs productions sur la scène de l’amphithéâtre de la Bergerie nationale, devant des élèves de deux autres établissements yvelinois, eux aussi engagés dans la semaine de l’éloquence :  le lycée Jean Monnet de La Queue-les-Yvelines et le collège Les Trois-Moulins de Bonnelles.

Ces productions avaient déjà fait l’objet d’un spectacle en plus petit comité à l’amphithéâtre du bâtiment K du lycée Louis-Bascan, le 22 février dernier, où une première confrontation avait eu lieu avec un public constitué uniquement des quatre classes de notre établissement.

Stéphanie Saquet expliquant le déroulement de la matinée.

Les élèves des classes 2HR (Seconde CAP Restauration) et TGA1 (Terminale BacPro Gestion administration) ont tous participé à la journée, accompagnés par leurs professeurs, M. Pasquet (Lettres-Histoire), Mme Laouar (Lettres-Histoire), Mme Dumesnil (Eco-Gestion), Mme Frache (Mathématiques) et M. Navello (Arts Appliqués).

Sept  élèves en classe de 2de16 et dix élèves de première année BTS MUC (tous volontaires) ont également participé, accompagnés de leur professeure Mme Gaillard (Lettres).

Le matin de 10h00 à 13h00
Echauffement avant la représentation.

Après un repérage des lieux et un bref échauffement, les élèves des trois établissements se sont succédés sur scène, chaque classe présentant un projet spécifique autour du thème de l’éloquence dans la sphère intime ou publique.

Certains élèves ont lu des textes de leur invention, d’autres ont préféré partager un texte qui leur était cher : discours de Simone Veil à l’Assemblée nationale, texte de Jean Jaurès ou encore poème de Victor Hugo.

D’autres ont choisi la forme de la conversation sur Skype ou de la vidéo.

Les élèves en classe TGA1 ont présenté leurs « Photos parlées ».

Il s’agissait de dialogues écrits avec leurs professeures Mmes Dumesnil et Laouar accompagnés de photos les mettant en scène, pastichant ainsi le style du roman-photo.

La fraîcheur et la spontanéité des dialogues a séduit le public.

Les élèves de 2de16 en scène, déjouant les stéréotypes hommes/femmes.

Les sept élèves de 2de16 ont courageusement représenté leur classe pour jouer la scène sur l’identité féminine/masculine « Pourquoi je suis », composée d’enregistrements sonores, de chœurs et de déambulations. Belle coordination sur scène, du meilleur effet.

Durant un entracte à l’extérieur, les élèves de 2de16 ont proposé des anecdotes autour de la question du genre (conversations téléphoniques) et les élèves 2HR une  « Manifestation de cuisiniers » percutante et visuellement très réussie (Slogans travaillés en cours de français, pancartes réalisées en cours d’Art Appliqués).

Après un débat animé, préparé par les élèves du Collège de Bonnelles et sous forme d’agora dans le Hall, le spectacle a repris sur scène avec les élèves de première année BTS MUC qui ont présenté une (fausse) émission de la (fausse) radio « Bascan Balance ». Constituée de témoignages sonores, de textes engagés, de déclarations et de fausses pubs, cette « émission » a été animée avec beaucoup de dynamisme et de professionnalisme.


En tout, trois heures de spectacle durant lesquelles les élèves des trois établissements, à la fois motivés par l’idée de montrer leur travail et très intéressés par celui de leurs pairs d’autres établissements, se sont montrés bon public, attentifs et bienveillants.

Richesse et diversité étaient au programme.

Lors de  la pause déjeuner bien méritée, tous les élèves se sont dispersés, les moins frileux déjeunant dehors, les autres au foyer dans une joyeuse ambiance.

L’après midi de 14h00 à 16h00

Place aux professionnels avec le spectacle sur la justice « L’éloquence des crânes » par la compagnie Jimoe, suivi d’un échange avec les deux comédiens venant d’incarner en une heure de multiples personnages (Inculpés, juges, avocats, victimes, comédiens).

Enfin, débriefing avec l’équipe des « Armoires Pleines » et les organisateurs de la journée : l’ensemble des élèves étaient très satisfaits de cette expérience qui leur a ouvert de nouveaux horizons et leur a permis de se dépasser, surtout pour les plus timides.

Pour beaucoup d’entre eux c’était une première expérience théâtrale.

« Je n’aurais jamais cru que j’étais capable de faire du théâtre »

Un élèves.

Les lycéens et les collégiens ont beaucoup apprécié l’ambiance vraiment très constructive et non compétitive.

Un grand merci à nos intervenantes théâtre et arts plastiques (Laura Dayan, Aude Liabeuf, Stéphanie Saquet) et à notre intervenante son (Samantha Maurin), ainsi qu’à Sidonie Diaz.

C’est grâce à leur investissement sans faille que les élèves se sont vraiment engagés dans ce projet.


A suivre sur Facebook :

|→ Découvrez l'application Android Lycbascan : « lycée mobile Louis-Bascan »
turboself esidoc monlyceenet promote pix Applications en ligne : [Turboself] - [Esidoc] - [ENT Monlycée.net] - [Pronote] - [Pix]
allemand anglais espagnol italien Portail des langues vivantes : [Allemand] - [Anglais] - [Espagnol] - [Italien]

Maroc

🌈 MAROC 2020, LE DEFI 👟🎒 Nous avons besoin de vous ! https://urlz.fr/9Sjq

Publiée par Lycée Louis Bascan – page officielle sur Lundi 27 mai 2019